Les déchets et le recyclage en cuisine

Les déchets et le recyclage en cuisine Les déchets et le recyclage en cuisine Les déchets et le recyclage en cuisine 18 novembre 2019
Par
YouCook Nos conseils pour une cuisine plus écolo !

Photos

À l'occasion de la journée mondiale du recyclage, on vous explique comment faire de votre cuisine un lieu plus écologique pour le bien de notre planète !

Aujourd’hui chez YouCook, on parle déchets ! Parce que c’est bien beau de cuisiner, mais que faire de tous ces emballages et toutes ces épluchures ? On vous explique comment rendre votre cuisine plus écologique (et économique !) avec nos quelques astuces et notre petit récap’ sur le recyclage des déchets.

Nos astuces anti-gaspillage

 

Recycler les épluchures de fruits et légumes :

Si vous tenez à peler vos fruits ou légumes, ne jetez rien ! Si vos pelures sont bio, vous pouvez en faire du bouillon pour vos prochaines recettes, ou bien de la soupe et même des chips ! Cela est aussi valables pour les fanes (de carottes, de radis etc). Si elles ne sont pas bio, vous pouvez les utiliser pour alimenter un composteur.

À savoir : vous n’êtes pas obligés d’éplucher vos fruits et légumes s’ils sont bio, il suffit de les rincer. C’est valable même pour le potimarron ou la courge butternut : la peau ramollie à la cuisson et elle est comestible (et délicieuse) !

Recycler les carcasses de viande et de poisson :

Comme pour les épluchures et les fanes, vos carcasses peuvent vous servir à concocter de délicieux bouillons et jus de viande.

Recycler les eaux de lavage des fruits et légumes :

C’est tellement dommage de vider l’eau de lavage dans l’évier quand on peut arroser ses plantes avec !

Le tri sélectif en cuisine

 

À quoi sert le tri sélectif ?

 

Dans nos poubelles, on trouve en moyenne 29% de matières biodégradables, 25% de papiers et cartons, 13% de verre, 11% de plastiques, 8% de textiles et 4% de métaux. On estime qu’un français produit environ 354 kg d’ordures par an (chiffres de l’ADEME).

Tout ce que nous mettons dans nos poubelles est perdu : les déchets sont mis en décharge ou carrément brûlés. Comme vous le savez, écologiquement parlant, l’heure est grave et nous ne pouvons plus nous permettre de gaspiller des matières premières importantes comme le bois ou le pétrole. L’enjeu est alors de recycler les différents matériaux afin de leur donner une nouvelle vie.

Si le tri sélectif n’est pas LA solution écologique, il est un levier d’action pour limiter le gaspillage.

Certains le mettent en application depuis des années, d’autres ne le pratiquent pas du tout par manque d’information et/ou de motivation. On vous explique comment trier vos déchets à la maison et promis, c’est d’une simplicité extrême !

 

Comment trier dans sa cuisine ?

 

L’idéal, c’est d’établir 4 catégories de déchets :

  • le verre : bouteilles, bocaux, pots de yaourts ou de confiture… le verre se recycle à l’infini ! Il vous suffit de le déposer dans des conteneurs prévus à cet effet.
  • le plastique, le papier, le carton et l’aluminium : flacons et bouteilles plastique, briques en cartons, emballages en carton, boites de conserve, canettes, magazines, journaux, aérosols etc. Recyclés, ils seront transformés en de nouveaux produits. Ils vont généralement dans le bac vert.
  • les déchets alimentaires : épluchures, restes alimentaires etc. Si vous n’avez pas de composteur, mettez-les dans la poubelle d’ordures ménagères.
  • les ordures ménagères : on y met tout ce qui reste, notamment les emballages qui pourraient être recyclés mais qui ne le sont pas car ils sont sales et/ou gras. Par exemple, un carton de pizza ou un mouchoir usagé ne peuvent être recyclés.  C’est également la poubelle qui accueille tout ce qui est cassé ou qui ne marche plus. Ces déchets-là sont non-recyclables et seront détruits. Veillez à y jeter le moins de choses possible !

Pour trier au mieux, nous vous recommandons de vous renseigner auprès de votre mairie sur les normes de recyclage qui concernent votre ville. En effet, les instructions et les couleurs des bacs varient d’un lieu à un autre. Vous trouverez ces informations sur le site de votre mairie.

 

Attention, certains déchets nécessitent plus d’attention :

Ce n’est pas forcément le genre de déchet qu’on trouve dans une cuisine, mais une piqûre de rappel ne peut pas faire de mal !

  • les médicaments, périmés ou inutilisés, doivent être ramenés en pharmacie pour y être détruits dans les règles de l’art.
  • les piles et ampoules usagées peuvent être ramenées dans de nombreux supermarchés, ne les jetez surtout pas à la poubelle !
  • le textile peut être déposé dans des conteneurs de recyclage prévus à cet effet et qui sont disponibles un peu partout en France. Si vos affaires sont encore en bon état, vous pouvez également les revendre sur des sites de seconde main ou en faire don à des proches ou des associations. Pour rappel, l’industrie du textile est la 2ème plus polluante, il est donc primordial de recycler au maximum.
  • les appareils et l’électroménager, qu’ils soient cassés ou en parfait état, sont souvent repris par les grandes enseignes afin d’être recyclés.

 

Enfin, il nous semblait essentiel de faire un rapide rappel sur les sigles :

sigle point vert

Malgré les idées reçues, ce sigle (présent sur la majorité des produits) ne veut pas dire d’un emballage qu’il est recyclable. Il signifie simplement que le producteur paye une contribution à des organismes de recyclage d’emballages.

boucle de mobius

C’est ce signe qui nous intéresse, il s’agit de la boucle de Möbius. Celui-ci indique que l’emballage est recyclable. C’est un sigle universel utilisé depuis les années 1970 et qu’on peut retrouver sur tous types de produits (alimentaires, d’hygiène…).

 

Ce qu’il faut retenir :

Le recyclage n’est malheureusement pas aussi efficace qu’on le voudrait car il coûte cher et consomme beaucoup d’énergie. La vraie solution pour le traitement des déchets, c’est tout simplement d’en produire moins.

Prenons un exemple concret : on aura beau essayer de recycler un maximum de bouteilles, Coca Cola continuera d’en produire 3400 par seconde.

Enfin, le recyclage n’est pas une pratique de « bobo écolo », ce n’est que du bon sens ! L’idéal écologiquement, et ce qu’on vous recommande, c’est le zéro déchet : plus d’emballages, on achète ses produits en vrac dans des contenants réutilisables pour ne plus rien avoir à jeter ! Il y aurait tellement à dire sur ce sujet qu’on pourrait en écrire un article entier. N’oubliez pas que consommer local et en circuit court est aussi un moyen de limiter les emballages.

On termine avec cette conclusion d’Ariane très parlante : « Recycler sans diminuer la production de plastique équivaudrait à éponger le sol de notre salle de bain pour empêcher l’inondation alors que le robinet de la baignoire est ouvert au maximum.« 

 

 

Cet article n’a aucunement pour but de culpabiliser qui que ce soit, nous tenions simplement à sensibiliser sur le gaspillage et sur le recyclage des déchets afin que chacun puisse faire de son mieux au quotidien !

Merci à Ariane Scarbonchi pour son aide précieuse dans la rédaction de cet article.