Le kaki : son histoire, ses bienfaits et ses utilisations

Le kaki : son histoire, ses bienfaits et ses utilisations Le kaki : son histoire, ses bienfaits et ses utilisations Le kaki : son histoire, ses bienfaits et ses utilisations 16 décembre 2020
Par
YouCook Petit topo sur ce fruit peu connu !

Photos

Autrement appelé « plaquemine du Japon », « plaquemine de Chine » ou anciennement « figue caque », le kaki est un fruit peu connu et pourtant délicieux et plein de vertus !

Qu’est-ce que le kaki ?

Il s’agit du fruit du plaqueminier du Japon, traditionnellement produit en Asie. On le consomme en hiver, d’octobre à janvier et il en existe de très nombreuses variétés (plus de 2800 !). Ainsi, certains kakis sont croquants, d’autres plutôt fondants. Certains ont la chair sucrée tandis que pour d’autres elle est acidulée. Enfin pour la couleur, il peut être orangé à rouge selon la variété et le degré de maturité.

Les kakis sont divisés en deux familles : les astringents et les non-astringents.

  • Le kaki astringent est plus long, plus foncé et plus pointu. On le consomme à maturité car avant, il est souvent trop âcre.
  • Le kaki non-astringent, également appelé kaki-pomme, peut être consommé à tout moment car sa chair est suffisamment sucrée, même avant maturité.

 

Histoire

Le kaki vient originellement de Chine du Sud, où il est mentionné depuis 2500 ans. On le consomme en Europe depuis la fin du XIXème siècle. Il connait un franc succès en Provence, un guide de voyage datant de 1931 recommande d’ailleurs particulièrement le kaki du Cannet et celui de Marseille.

C’est le fruit national du Japon et de la Corée, mais on le cultive aussi dans de nombreux pays comme l’Espagne, le Brésil, le Viêt Nam, le Liban, l’Italie, le Portugal, les États-Unis, la France, ou encore l’Algérie et la Tunisie.

Au Japon, le kaki se consomme traditionnellement lors des fêtes du Nouvel An.

Bienfaits

Le kaki est riches en vitamines A, B et C et en sels minéraux (potassium, calcium, phosphore, sodium et magnésium). C’est un fruit énergisant et tonifiant qui a des propriétés anti-oxydantes grâce aux caroténoïdes, tannins et flavonoïdes qu’il contient. Il serait également très bon pour stimuler le système immunitaire et améliorer la vue. Riche en fibres, il protège l’estomac et nettoie les intestins, ce qui améliore la digestion.

Usages courants

Le kaki peut se manger seul : coupé en quartiers comme une pomme si la chair est ferme, ou à la petite cuillère si celle-ci est tendre.

On peut le déguster cru en salade de fruits, ou cuit dans un crumble, en compote, confiture ou encore en chutney.

Pour les amateurs de sucré-salé, le kaki est également très bon dans les tajines, mais aussi dans des salades ou encore pour accompagner des cailles.

C’est un fruit très fragile qu’il faut rapidement consommer lorsqu’il est mûr.

 

Quelques exemples de recettes que j’ai réalisé avec des kakis :